Cultiver sa capacité de concentration grâce à la méditation

Dans un monde où notre attention est sollicitée constamment et de toutes parts, la mindfulness peut nous aider à cultiver une meilleure concentration.

Comme pratiquer la méditation de pleine conscience consiste à porter son attention sur le moment présent, on pourrait naturellement penser qu’il s’agit de faire un effort de concentration. Que méditer consiste à surtout-surtout faire en sorte que l’esprit ne vagabonde pas et reste bien focalisé sur le souffle, les sensations corporelles, les sons ou tout autre objet d’attention que l’on aura choisi pour s’ancrer dans le présent.

Pas du tout. En réalité, il s’agit de poser son attention sur l’objet choisi* dans une attitude détendue, libre de tout effort… et lorsque l’on constate qu’elle a dérivé (et elle dérivera, l’esprit vagabondant par nature), à la ramener. sans émettre de jugement sur le fait qu’elle a dérivé, mais avec une intention chaque fois renouvelée d’être là, présent à ce qui se passe pour nous à cet instant.

Mais alors… pourquoi cette pratique nous aide-t-elle à rester mieux concentré ? Parce qu’elle nous permet :

  • De nous familiariser avec le fonctionnement de notre esprit (et ses vagabondages incessants… en toute bienveillance 🙂
  • De prendre l’habitude d’être à l’écoute de ce qui se passe pour nous à chaque instant
  • Par cette écoute, de prendre conscience des innombrables pensées qui occupent le plus souvent l’esprit, de ne pas nous laisser entraîner par elles, mais de faire la part des choses entre ces pensées et ce qui se déroule à ce moment

A ce sujet, Eckart Tolle cite dans son ouvrage Nouvelle Terre une image très parlante. Ce n’est pas la même chose de dire « Je suis ruiné » et « Il me reste 5,50€ sur mon compte en banque ». « Je suis ruiné », c’est une histoire et une fois que l’on a dit ça… la situation semble plutôt désespérée ! « Il me reste 5,50€ sur mon compte en banque » est un fait. Une fois qu’il est établi… qu’est-ce qu’on fait ? Tout est possible (ou presque 🙂 !

Et ainsi, en nous permettant de faire la part des choses entre les faits et l’histoire, pratiquer la mindfulness va « libérer de l’espace-disque », de sorte que nous ne serons plus si aisément happé par les sollicitations extérieures lorsque nous sommes concentrés sur quelque chose.

 

La chaîne française TF1 a consacré un reportage à la concentration et, à cette occasion, est venue filmer chez un client d’AMPLIA. Le sujet a été diffusé le 14 décembre 2015 au journal télévisé de 20h : découvrez-le ici.

 

* Lorsqu’on pratique la méditation de pleine conscience, on porte son attention sur son « expérience » de chaque instant. On peut ainsi choisir de prêter attention au souffle, ou bien aux sensations corporelles, ou bien aux sons, aux émotions, aux pensées… On prête attention à ce qui se passe pour nous moment après moment, soit en choisissant délibérément de se concentrer sur un de ces « objets » en particulier, soit en laissant émerger ce qui est prépondérant au fur et à mesure de la méditation. Ainsi, on peut être attentif à la respiration, puis un son se produit qui attire notre attention, puisune sensation corporelle émerge, ou bien une émotion… C’est comme si, à chaque instant, on se posait la questions : « Qu’est-ce qui est là pour moi maintenant ? Avec quoi suis-je (en termes de sensations corporelles, de perceptions sensorielles, d’émotions, de pensées…) ? »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s